FIPHFP conférence de presse 22 septembre 2020

Mardi 22 septembre, Françoise Descamps-Crosnier, présidente du Comité national du FIPHFP , et Marc Desjardins, directeur de l’établissement public FIPHFP , ont annoncé, à l’occasion d’une conférence de presse, les résultats 2019 du Fonds. Ils ont également fait le point sur la mobilisation de ce dernier durant la crise sanitaire, ainsi que sur les chantiers prioritaires des mois à venir.

Un taux d’emploi en progression depuis 10 ans

Pour 2019, le taux d’emploi légal s’élève à 5,83 %. Ce chiffre est en progression constante et se rapproche du taux légal de 6%. Depuis la création du Fonds, grâce à la politique active menée par celui-ci, le taux légal a connu une augmentation de 2,05 points.

261 319 bénéficiaires de l’obligation d’emploi évoluent dans l’ensemble des fonctions publiques en 2019.

Des résultats qui ne sont toutefois pas une fin en soi, comme le rappelle Marc Desjardins : Nous flirtons avec le taux de 6%. Ce taux est un plancher et non pas objectif. Nous souhaitons continuer à progresser et aller bien au-delà .

Il existe un réel engagement d’intégration et de maintien dans l’emploi des personnes en situation de handicap par les employeurs publics. En effet, les chiffres sont en augmentation pour les trois fonctions publiques :

  • fonction publique territoriale : 7,04 %,
  • fonction publique hospitalière : 5,79%,
  • fonction publique d’État : 4,86 %.

Marc Desjardins a également tenu à souligner que ces résultats ont été rendus possibles par un réseau territorial très actif : celui des DTH . Ces derniers sont de véritables accompagnateurs des employeurs publics sur le front de l’emploi et de l’insertion des personnes en situation de handicap. Grâce à leur travail, le FIPHFP est identifié comme un solide acteur de l’emploi sur les territoires .

Une trajectoire financière qui se stabilise

Durant six années consécutives, le montant des contributions des employeurs publics a été inférieur aux charges d’intervention du FIPHFP : une tendance qui s’inverse légèrement en 2019. Ainsi le montant total des dépenses d’interventions du Fonds pour accompagner les employeurs en 2019 se sont élevés à 107,08 millions d’euros.

Le FIPHFP renforcé par les cycles de réformes

2019 a été une année charnière pour le Fonds. Elle a été marquée par l’aboutissement d’une intense période de concertation sur la rénovation de l’offre de services destinée aux personnes en situation de handicap et aux employeurs.

La promulgation de la loi de « Transformation de la fonction publique » vient ainsi récompenser un long travail de conviction et de sensibilisation mené par le FIPHFP en direction des pouvoirs publics pour garantir la pérennité de ses missions.

Un Fonds mobilisé pour l’apprentissage

En 2019, l’indemnité d’apprentissage représente de nouveau le 1er poste de dépense du FIPHFP avec 5,16 millions d’euros financés en faveur de l’apprentissage en 2019. 1129 apprentis en situation de handicap ont ainsi bénéficié des aides du FIPHFP

Le FIPHFP inscrit pleinement ses actions en matière d’apprentissage dans les réformes qui ont eu lieu 2019 dans le sillage des lois « Avenir professionnel » et « Transformation de la Fonction publique ». L’objectif du Fonds : atteindre un taux de 6% d’apprentis en situation de handicap à l’horizon 2022, contre 4,8% actuellement dans la Fonction publique.

Le FIPHFP en ordre de marche pour répondre à la crise sanitaire

Durant le confinement et suite à celui-ci, le FIPHFP a été amené à adopter des mesures pour réduire l’exposition des agents, mais également pour permettre la continuité de travail et de formation. Plusieurs aides exceptionnelles ont ainsi été mises en place.

Françoise Descamps-Crosnier a réaffirmé l’objectif du Fonds durant cette période : assurer la continuité de services en signe de solidarité et la continuité de service pour les personnes en situation de handicap. Les décisions que nous avons prises en comité national émanaient directement du terrain .

Le financement des masques inclusifs par le FIPHFP vient prolonger l’engagement du Fonds pour prévenir les risques d’exclusion des personnes en situation de handicap. Il s’agit de donner aux employeurs publics l'impulsion nécessaire en faveur du développement de l'utilisation des masques transparents, afin de répondre aux besoins d'interaction avec toutes les personnes qui ont besoin de lire sur les lèvres.

En conclusion, Françoise Descamps-Crosnier a souligné que cette période de confinement a été intense en réflexion. Nous avions lancé en janvier 6 groupes de travail qui se sont réunis très régulièrement durant le confinement, en visio-conférence. Nous effectuons actuellement l’étude de faisabilité des propositions qui ont été faites. Nous nous sommes appuyés sur cette période pour rentrer dans une autre dynamique, pour continuer à innover .

Retrouvez l’ensemble des données chiffrées sur les résultats du FIPHFP dans le dossier de presse ci-dessous.

Partager cet article


Les partenariats